Skip to content
MR_Creation101_Brainstorming

L’art d’un bon brainstorming

Dans le domaine des communications, la séance de brainstorming (ou de remue-méninges) est un incontournable. On définit le brainstorming comme étant une méthode de créativité qui se pratique en groupe, favorisant l’émergence de solutions nouvelles et pertinentes sur une foule de sujets variés. Cette technique s’appuie sur une hypothèse fort simple : tous ensemble, nous sommes imbattables !

Pour qu’une session de brainstorming atteigne vos objectifs, les conditions idéales doivent être peaufinées afin de favoriser l’expression de tout un chacun et, contrairement à ce que plusieurs croient, c’est dans la contrainte, plutôt que dans la liberté absolue, que les meilleures idées jaillissent. On vous propose quelques préceptes à respecter afin de réussir vos tempêtes d’idées.

 

1. L’importance du meneur de jeu

En aucun temps, il ne faut diminuer l’importance du meneur de jeu; de celui qui animera la rencontre. C’est par lui que passera la réussite ou l’échec des échanges. Il insuffle de l’énergie. Il maintient un climat créatif. Il dirige avec fluidité les débats. Il retient les meilleures propositions et synthétise les bonnes idées. Ces simples lignes devraient vous convaincre de sa prépondérance dans la démarche.

 

2. Un lieu dynamisant encourage l’expression

Si vous le pouvez, choisissez un endroit qui sort du cadre professionnel habituel. Un salon, un café et même un parc feront parfaitement l’affaire… si vous évitez les austères tables de travail et si vous misez sur le confort avant tout. Avec un peu de café et quelques grignotines, vous rendrez les participants encore plus à l’aise et heureux.

 

3. Créer une ambiance chaleureuse

Un brainstorming ennuyant est un brainstorming raté, tenez-vous-le pour dit ! Le rire, l’humour, les blagues incongrues sont de mises afin d’extraire le maximum d’idées possibles. Une séance de remue-méninges n’est pas compatible avec la rigidité et le contrôle. Le plaisir doit donc être au rendez-vous, tout simplement.

 

4. Des participants dissemblables, des idées originales

Pour élargir le spectre des idées, réunir des gens d’origines et de professions diverses peut s’avérer très efficace… car les bons concepts ne surgissent pas uniquement de la tête des créatifs, tant s’en faut. Toute personne que vous croyez être en mesure d’enrichir la rencontre devrait participer.

 

5. Multiplier les idées… encore et encore !

En premier lieu, l’animateur de la session devra choisir des jeux créatifs qui s’apparentent à la personnalité des intervenants afin de vitaliser les pourparlers. Aucune idée ne doit être censurée ou autocensurée. L’important, c’est de produire une avalanche d’idées et de favoriser l’originalité et la fantaisie, tout en encourageant les participants à rebondir sur les idées des autres.

 

6. Classifier et sélectionner les meilleures idées

Un des signes qu’une séance de remue-méninges a été efficace : le lieu et les têtes sont sens dessus dessous… mais pour arriver aux buts fixés au préalable, il faudra classifier les idées. Vous pouvez les recouper par thèmes. De cette manière, l’évaluation du réalisme de certains concepts choisis sera facilitée. Finalement, afin d’accélérer le processus décisionnel, vous pouvez passer au vote afin de sélectionner les idées les plus valables.

 
Pour conclure, s’il y a une règle d’or à retenir pour la réussite d’une séance de brainstorming, c’est bien celle-ci : la critique tue la créativité. Contenez donc ces égos démesurés dont la capacité d’écoute frise le néant et qui célèbrent exagérément le génie de leurs idées ! Vous ne devez accepter, en aucun cas, toute forme de sarcasme ou tout ce qui empêche la libre circulation des idées. Il en va du salut de votre rencontre créative.

Bon « brainstorm » !

Laissez un commentaire





Scroll To Top