Skip to content
Graphiste ou infographiste

Graphiste ou infographiste ?

Dans le monde des communications, on entend souvent certains spécialistes utiliser, sans le vouloir, un jargon flou qui peut parfois désarçonner le commun des mortels. Compte tenu de la multiplication des professions, celles-ci peuvent s’avérer difficiles à catégoriser pour le client peu familier avec la « langue spécialisée » du marketing. L’un des exemples les plus probants est la confusion qui perdure, encore aujourd’hui, entre les tâches accomplies par un graphiste et celles effectuées par un infographiste. Quelles sont les principales différences et similitudes entre ces deux métiers ?

 
Une designer graphique (ou graphiste) est « un créatif » qui est responsable de l’identité visuelle d’une marque. Concrètement, son rôle est de créer des items visuels variés, de la conception de logos, en passant par la papeterie d’affaires, l’affichage, la production de dépliants et de brochures, jusqu’à l’élaboration de sites Web, etc. Un graphiste est donc plus près de l’idéation et du concept. Comme vous pouvez le constater, les possibilités créatives d’un designer graphique sont pratiquement infinies !

 
Pour sa part, l’infographiste, d’ordre général, exécute et décline les concepts imaginés par le designer graphique. Son rôle est donc plus technique.

 
Au fil des années, les tâches effectuées par un infographiste et un graphiste ont passablement évolué au point d’assister à un certain chevauchement des deux métiers. En plus d’utiliser les mêmes logiciels (Adobe Photoshop, Illustrator et InDesign), le designer graphique se dédouble souvent en infographiste, s’occupant des déclinaisons d’un concept qu’il a lui-même crée, et vice-versa.

 
Dans les deux cas, un diplôme d’études collégiales (DEC) ou un diplôme d’études professionnelles (DEP) sont suffisants pour pratiquer le métier… mais, fait important à noter, le bachelier en design graphique a une longueur d’avance en termes de compétences, car il a généralement reçu une formation plus pointue et plus étoffée. Cela dit, le résultat d’un travail créatif satisfaisant relève souvent du talent qui habite le designer graphique, mais aussi de la perception d’une tierce personne extérieure à la création (client, directeur de création, responsable du service client, etc.). Ce qui est créatif pour un individu ne l’est pas nécessairement pour un autre…

 
Même si l’on assiste souvent à la fusion des deux métiers, souvent pour des impératifs économiques, nous sommes de toute façon d’avis que la spécialisation sera toujours un gage de qualité !

Laissez un commentaire





Scroll To Top